A sa sortie de l’IAD, Alexandre s’est rendu compte qu’il ne voulait pas être comédien mais metteur en scène (et auteur) et il a créé Le Projet Cryotopsie pour produire ses spectacles. Il dirige la compagnie depuis sa fondation.


Alors qu’elle était encore étudiante à l’INSAS, Sandrine a passé avec succès l’audition pour « Happy Slapping ». Elle joue dans « Chacun son rythme », « Personne n’a marché sur la Lune! », et « La difficile journée de Mademoiselle H. ».


Virgile a rejoint la compagnie lors de la création de « Dans le ventre », où il était assistant à la mise en scène. Il a de nouveau assisté Alexandre sur « Plainte contre X » et il joue dans « Personne n’a marché sur la Lune! ».


Daniella était co-autrice du projet « Microsouft World » – le tout premier spectacle de la compagnie – et elle fait partie des membres fondateurs de l’ASBL, dont elle est toujours administratrice aujourd’hui.


Indépendante, Malorie a d’abord travaillé comme renfort régulier pour la gestion administrative de la compagnie, avant de devenir membre et de rejoindre le conseil d’administration.


L’histoire de la compagnie

A peine sorti de l’IAD, Alexandre Drouet fonde Le Projet Cryotopsie afin de produire son premier spectacle, « Microsouft World », qui se jouera dans différents lieux entre juin 2004 et novembre 2006.

Le nom Cryotopsie provient de la contraction entre les mots « cri » et « autopsie », constituant presque à lui tout seul un manifeste artistique – un projet en tous cas : la recherche d’un théâtre mêlant expression viscérale et une nécessaire analyse objective (Alexandre en livre une explication détaillée dans la vidéo des 15 ans de la compagnie). Le Y quant à lui vient donner une connotation science-fiction, domaine de l’imaginaire cher à Alexandre et dans lequel s’ancrent effectivement ses premiers spectacles.

De 2005 à 2012, Le Projet Cryotopsie a produit pas moins de 8 spectacles dont 5 mis en scène par Alexandre ; notamment « L’Héroïsme aux temps de la grippe aviaire » de Thomas Gunzig qui fut sélectionné au Théâtre des Doms pour le Festival d’Avignon 2009, qui a tourné pendant plusieurs années en Belgique et en France et pour lequel (entre autres) Itsik Elbaz a obtenu le Prix de la Critique du Meilleur comédien.

Egalement actif dans l’audiovisuel, Alexandre a produit via l’ASBL plusieurs courts métrages et capsules pour le web, ainsi que son long métrage « Ex Funeris » présenté au BIFFF en 2018. La plupart de nos productions audiovisuelles sont visibles gratuitement sur la plateforme www.lavraietelevision.com.

En 2012, Alexandre crée à l’Atelier 210 la pièce « Happy Slapping » de Thierry Janssen, l’histoire de jeunes qui finiront par commettre un massacre dans une école. Réalisé avec un budget dérisoire malgré l’omniprésence de la vidéo, le spectacle rencontre un très beau succès et un des comédiens, Jérémie Petrus, est nommé pour le Prix de la Critique du Meilleur espoir masculin. Le spectacle tourne pendant 3 ans, renflouant les caisses de la compagnie. Surtout, le spectacle est souvent programmé en scolaire et suivi de rencontres, ce qui donne envie à une partie de l’équipe de se lancer dans un projet spécifiquement destiné aux adolescents. Ce sera « Dans le ventre », notre première création jeune public, créée au Jacques Franck et sélectionnée aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy 2014.

Pendant les années qui ont suivi, Le Projet Cryotopsie a créé en parallèle pour le jeune public et pour un public dit adulte. En 2016, Alexandre met en scène le monologue « Plainte contre X » de Karin Bernfeld au Théâtre de Poche. Emilie Maréchal est nommée pour le Prix de la Critique du Meilleur espoir féminin. Le spectacle, déconseillé aux moins de 16 ans, sera repris dans différents lieux en Belgique, se jouera exceptionnellement au Parlement Européen lors de la Journée Internationale du droit des femmes, et voyagera à Montréal puis Québec et enfin en Suisse.

L’année suivante, Alexandre crée « Chacun son rythme », spectacle jeune public pour adolescents qui remportera le Prix de l’Enseignement Secondaire et un des Coups de Cœur de la Presse aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy 2017, avant de se voir nommé pour le Prix de la Critique du Meilleur spectacle Jeune public 2018. Le spectacle, toujours en tournée, s’est déjà joué plus de 130 fois en Belgique et en France.

Enfin, en 2019, Alexandre crée coup sur coup « Personne n’a marché sur la Lune! », spectacle jeune public à partir de 9 ans, et « La difficile journée de Mademoiselle H. », spectacle tout public qui s’est joué au Jardin Passion puis aux Riches-Claires.

Aujourd’hui, Le Projet Cryotopsie a décidé de se concentrer avant tout sur le jeune public.


Notre ligne artistique

Notre ligne artistique naît de la volonté de parler du monde d’aujourd’hui et en particulier de la façon dont les nouvelles technologies influent sur l’humain et sur notre façon de vivre en société. Depuis « Happy Slapping », Internet, les ordinateurs, les smartphones sont au cœur de nos créations. En aucun cas, il ne s’agit de devenir moralisateurs, censeurs ou même nostalgiques de l’époque pré-Internet et pré-smartphones (cela n’aurait aucun sens!), mais force est de constater que ces nouvelles technologies sont en train de fondamentalement modifier non seulement nos interactions sociales mais aussi, de fait, l’humain lui-même. Il nous semble dès lors essentiel de questionner ces phénomènes sur une scène de théâtre, en particulier vers un public de jeunes natifs numériques.

Depuis « Chacun son rythme », nous avons également développé un modèle esthétique de spectacle autonome techniquement et où les comédien·ne·s se chargent eux-mêmes de la régie, de la musique, des changements de décors,… Un procédé ludique et créatif qui nous permet de jouer dans tout type de local. « Personne n’a marché sur la Lune » est venu poursuivre cette démarche formelle en y ajoutant une mise en abyme, dévoilant les coulisses du théâtre et montrant les comédien·ne·s qui gèrent l’ensemble de la régie du spectacle.


Informations pratiques

Contact : contactATcryotopsie.be

Date de fondation : 03 juillet 2005.

Siège social : 88 rue Jean Volders, à 1420 Braine-l’Alleud.

N° d’entreprise : 0875.472.510.

RPM : Nivelles

IBAN : BE18 0014 6711 2165

ASBL reconnue par la Communauté française.

Compagnie membre de la CTEJ et de la CCTA.


CRI : 1. son perçant émis avec violence par la voix; 2. parole(s) prononcée(s) très fort; 3. opinion manifestée hautement. AUTOPSIE [du grec autopsia « action de voir de ses propres yeux »] : 1. examen visuel et chimique de toutes les parties d’un cadavre (notamment pour déterminer les causes de la mort); 2. examen attentif, approfondi.